Projet-Nemesis
Salutations, bienvenue sur le Projet Nemesis !
Qu'est-ce que c'est ? Un forum dédié à partager nos talents et compétences dans tous les arts possibles et imaginables ! Quoi que vous fassiez, on sera heureux de le voir et d'y répondre, et de vous aider à vous améliorer.

Si vous voulez vous inscrire, n'hésitez-pas, un admin vous fera le topo de la marche à suivre par MP dès que vous nous aurez rejoint.

Si vous êtes déjà inscrit, alors connectez vous ! Heureux de te revoir, camarade.

Bonne visite sur le forum et pas (trop) de bêtises !

Projet-Nemesis

The Nemesis Project wants YOU !
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Nouveautés
02/10/2016 ~> Apparition de nouveaux smileys, attrapez les tous !
666/10/2016 ~> It's Halloween time !
24/01/2017 ~> La Radio-Nemesis est retapée et remise à neuf !

Partagez | 
 

 Carcere (poème)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ossip
Investi
avatar

Messages : 69
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 15
Localisation : Chez ta génitrice.

MessageSujet: Carcere (poème)   Dim 19 Mar - 16:37

Voici un poème écrit en collaboration avec Fentème, la nouvelle. C'est tout frais, on vient de l'écrire :


Carcere


Ce cor qui se consume en ce corps qui se consomme
L’espoir est soluble quand l’infini se désosse
Et cette cage-ci, n’est faite que pour les hommes
Puisqu’au fond de cet abîme je ronge mon os

Mais c’est bien mon sein qu’étouffe la captivité
Je suis une coquille animée par un fantôme
Et cette âme qui m’abhorre m’a trop vite enfermée
Dans la sphère infernale du misérable psaume.

Mais je revois enfin le soleil
Et quand dans le vent je m’abandonne
Il y a ces gens qui m’emprisonnent.

Mon corps a retrouvé son sommeil
Et quand je songe aux flammes éternelles
L’ultime soupir encor m’appelle.



_________________
http://imgur.com/a/Eu3Ew
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saad
Tyran
avatar

Messages : 575
Réputation : 22
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : J'aurais bien une idée mais ça va pas te plaire.

MessageSujet: Re: Carcere (poème)   Dim 19 Mar - 16:48

Oui, bien, bon, alors... Voooilà. La corde, c'est prêt, y'a plus qu'à se pendre.
Je sens qu'on va bien se marrer avec vous ! Tu me diras je suis pas franchement un exemple en la matière.

A nouveau, je suis pt'être très con, c'est possible, mais j'ai pas pigé le sens du exte. Je sens qu'il y a un sous-texte comme quoi il y aurait une captivité dans le désespoir dont on ne pourrait se délivrer que par la mort...
Bon, on va faire un truc: le prochain poème je veux que ce soit un truc joyeux, paillettes et poneys en option. Okay ?

Bon, mes inquiétudes paternalistes mises de côté, c'est plutôt bien écrit ! Il y a de la musicalité, de l'idée, les mots chantent bien et le rythme fait un peu Baudelairien sur les bords.
La forme est franchement impeccable, mais je ne suis pas un expert, je laisserai Moriarty donner son avis.

_________________

- Merci à Loleyke pour cette signature qui déchire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: Re: Carcere (poème)   Lun 20 Mar - 21:50

Un poème écrit à deux, j'avais encore jamais testé!
Bon, comme d'hab, à mon sens ça ne veut strictement rien dire, je vais même plus m'en préoccuper au bout d'un moment...
La forme est jolie, ça je pourrais pas nier. J'aime beaucoup l'idée d'avoir un découpage en sonnets ultra-classique, mais d'être systématiquement une syllabe au dessus de l'alexandrin, juste histoire de briser le code.

Le souci quand ça n'a aucun sens, c'est qu'outre la forme, bah il me reste plus grand chose à dire au final
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ossip
Investi
avatar

Messages : 69
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 15
Localisation : Chez ta génitrice.

MessageSujet: Re: Carcere (poème)   Dim 26 Mar - 23:50

Bien sûr que si que ça a un sens.

Rien que dans le titre. "Carcere" ça veut dire "prison" en latin. C'est un poème qui parle des plusieurs prisons possibles. Il y'a d'abord la prison physique... et c'est explicit je sais pas comment vous êtes passé à côté : le cor représente le son et aussi l'alarme de la prison, la sonnerie quoi. Elle se consume comme un alarme qui au fur et à mesure s'éteint et comme le silence qui s'installe dans la solitude. Et le corps se consomme parce qu'il se détruit dans la prison. Du coup c'est oxymorique parce que consommer c'est censé nourrir et là c'est détruire. De plus il y a "et cette cage-ci n'est faite que pour les hommes". Ensuite il y a la prison de l'esprit. L'esprit enfermé par le corps. "Mais c’est bien mon sein qu’étouffe la captivité" le sein c'est l'intérieur et la captivité (la prison) l'étouffe. Et enfin y'a la prison de l'extérieur. La prison du monde extérieur de la société. "L'homme est né libre et partout il est dans les fers". Et encore une fois c'est explicit : après avoir revu le soleil donc pensant être libre il y a ces gens qui m'emprisonnent. La foule quoi. Et à la fin la seule liberté c'est la mort : l'ultime soupir. Donc je vois pas comment vous n'avez pas pu apercevoir une once de sens c'était pas bien compliqué on à laissé des indices partout.

_________________
http://imgur.com/a/Eu3Ew
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: Re: Carcere (poème)   Lun 27 Mar - 17:34

Okay, je vois. C'est même très intéressant comme sens, même si traiter trois thèmes aussi distincts que complexes en un seul sonnet me paraît un peu short.
Cependant les clés de lecture que tu donnes sont au mieux tordues, au pire impossibles à deviner.

La sonnerie de la prison, je veux bien, mais pourquoi un cor? On peut faire un zillion d'associations symboliques avec cet instrument, à commencer par la chasse; mais qu'est-ce qu'il vient foutre dans une prison?
Et par ailleurs, "se consume" n'a rien à foutre associé au cor. D'abord parce que consumer présuppose d'user quelque chose (et là le cor n'use rien), et ensuite parce que consumer ne veut pas dire éteindre. Une bougie, quand elle se consume, brûle encore, ce n'est que quand elle achève de se consumer qu'elle s'éteint. Donc là ton cor il consume que dalle, et en plus il s'éteint (et ne se consume plus). Donc la toute première image du texte est insaisissable pour le lecteur. Et il y a un souci avec la liaison aussi: il est déjà assez difficile de concevoir qu'un cor se consume, alors si en plus il doit se consumer "en" quelqu'un, ça en devient carrément bizarre.

Même chose, même couplet: l'espoir soluble, bon c'est pas très sexy mais ça se tient à peu près sur le sens, mais à quel moment l'infini se désosse? Si c'est littéral, j'ai beaucoup de mal à voir le sens. Si c'est figuré (au sens de "démonter"), ça n'en a pas plus, puisque démonter l'infini est un travail long, fastidieux et assez vain.

Ensuite, l'histoire de la cage. Je vois pas pourquoi elle ne serait faite "que pour les hommes", dans la mesure où le vers d'après il y a une référence à "ronger son os", donc à une image animale du narrateur, et pas humaine. De plus, le lien logique "puisque" n'a rien à faire là, il n'y a aucun lien entre tes deux vers, ce sont même des antithèses.

Deuxième couplet, je pige bien l'image du sein étouffé, pas de problème. Par contre le "misérable psaume" du quatrième vers sort de nulle part, je vois pas ce qu'un cantique vient foutre dans le thème du poème

Rien à redire pour les derniers couplets, c'est clair et clairement ma partie préférée du poème en terme de style et de sonorité


Au final, si le thème est intéressant, je suis au regret de t'informer que les clés de lecture qui auraient permis à la plèbe ignorante que nous sommes de le saisir sont foirées. Le propos général est intéressant, mais les gros points sibyllins qui ponctuent et plombent le poème entravent largement sa compréhension.


Dernière édition par Moriarty le Mer 29 Mar - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ossip
Investi
avatar

Messages : 69
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 15
Localisation : Chez ta génitrice.

MessageSujet: Re: Carcere (poème)   Mar 28 Mar - 23:26

J'aimais bien moi l'image de l'espoir soluble haha. Chirac appréciera, ça lui fera penser au café.

_________________
http://imgur.com/a/Eu3Ew
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carcere (poème)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carcere (poème)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le penseur de Rodin, un Poème
» Poème sur le primtemps
» Petit Louveteau (Poème de Masirène, toile de Shérazade)
» Poème d'hiver
» Elisez votre poème préféré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Nemesis :: Le coin des artistes :: Arts littéraires :: Poèmes, textes et nouvelles.-
Sauter vers: