Projet-Nemesis
Salutations, bienvenue sur le Projet Nemesis !
Qu'est-ce que c'est ? Un forum dédié à partager nos talents et compétences dans tous les arts possibles et imaginables ! Quoi que vous fassiez, on sera heureux de le voir et d'y répondre, et de vous aider à vous améliorer.

Si vous voulez vous inscrire, n'hésitez-pas, un admin vous fera le topo de la marche à suivre par MP dès que vous nous aurez rejoint.

Si vous êtes déjà inscrit, alors connectez vous ! Heureux de te revoir, camarade.

Bonne visite sur le forum et pas (trop) de bêtises !

Projet-Nemesis

The Nemesis Project wants YOU !
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Nouveautés
02/10/2016 ~> Apparition de nouveaux smileys, attrapez les tous !
666/10/2016 ~> It's Halloween time !
24/01/2017 ~> La Radio-Nemesis est retapée et remise à neuf !

Partagez | 
 

 Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merluche 2.0
Bleue-bite
avatar

Messages : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 20
Localisation : Nancy

MessageSujet: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Mar 31 Jan - 12:02

Bonjour je crée ce sujet pour vous partager des petits textes au fur et à mesure du temps, car ce n'est que comme ça que j'arrive à travailler. N'hésitez pas à me donner des conseils et vos impressions! Je commence avec un texte très court que j'ai écrit une fois dans un voyage en bateau, je l'ai surnommé tout bêtement "La luciole" :

"J'aperçois une lumière, un feu chatoyant, menaçant et réconfortant. Celui-ci se dirige toujours vers moi, sans discontinuer, sans disparaître, sans même se dissimuler dans la brume, et ainsi je lui tourne le dos, à mesure que je vogue à contre courant, que je me débats face à cette force déchaînée emplie de désillusions et de désespoir. Je m'efforce de ne pas dévier, de toujours garder mon cap, je ne désemplis pas face à l'immensité, la complexité, la beauté qui se rebelle, qui interpelle, qui cajole et torture les esprits. Je suis perdu, éperdument amoureux de la vie, fatalement épris de poésie et de littérature, questionnant l'Univers et les hommes. Sans prétention, parfois par quelques vers maladroits, je les somme de changer, de bouger, de se sauver eux-mêmes, athées, agnostiques, nihilistes, croyants... Nous sommes tous l'humanité et nous nous tuons nous-mêmes, notre civilisation est pareille à une fourmilière grandiloquente et désordonnée, telle une luciole, mourante et clignotante, vouée aux ténèbres éternelles. Depuis sa tanière, elle admire le ciel, rêve de s'émanciper, de virevolter parmi les étoiles, d'explorer la galaxie, de s'élever au delà d'une simple trêve avec le monde, de vivre en parfaite harmonie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Mar 31 Jan - 15:16

Hé bien ce premier texte est très sympa! Encore mieux, ça sort du style de ce qui a été publié sur le forum jusqu'à présent. Par contre, dur dur de trouver quelque chose à améliorer dans ce genre de prose, d'autant plus qu'elle est déjà très bonne.
Le seul point auquel je pourrais personnellement trouver à redire, est au niveau de "cajole et torture". A ta place, j'aurais mis "cajole ou torture" pour éviter l'antithèse, qui ne sert pas particulièrement le propos ou l'esthétique (sans toutefois desservir l'un ou l'autre). Maaiiis je ne suis pas à ta place, donc osef un poil de ce genre de micro-détails qui relèvent plus de la préférence, même s'il fallait bien que je trouve une critique à faire, pour la forme :)
Je suis curieux de voir les textes suivants!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saad
Tyran
avatar

Messages : 575
Réputation : 22
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : J'aurais bien une idée mais ça va pas te plaire.

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Mar 31 Jan - 16:20

Eh beh putain, c'est franchement beau.
Très poétique et lyrique, et, comme l'a dit notre Morty, ça fait du changement sur le forum. On a pas encore eu de textes de ce style et le tien est assez gracieux.

Hâte de voir la suite, continue à bosser.
Le meilleur conseil que je peux te donner pour t'améliorer, si tu le veux vraiment, c'est de lire et écrire régulièrement, de pratiquer en somme.

_________________

- Merci à Loleyke pour cette signature qui déchire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ossip
Investi
avatar

Messages : 69
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 15
Localisation : Chez ta génitrice.

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Mer 1 Fév - 0:09

Tu crois que je t'ai pas reconnu Alex ! Ton merluchon il est grillé !

_________________
http://imgur.com/a/Eu3Ew
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merluche 2.0
Bleue-bite
avatar

Messages : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 20
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Jeu 2 Fév - 19:53

Un nouveau texte, plutôt long, que j'ai écrit il y a un moment et que j'avais pensé utiliser pour le début de mon roman. Je le trouve quelque peu maladroit, mais je me jette à l'eau et vous le partage.
Bonne lecture!

"« - Tu t'intéresses à la politique ? », entendis-je tel un écho lointain. Je réfléchissais dans mon petit monde à l'écart de toutes distractions, chacune se nourrissant de mes pensées tel un lierre grimpant. Je savais qu'elle était là, physiquement près de moi mais à des années-lumière. Qu'elle était niaise ! Je m'efforçais à penser à mes cours de chimie de la veille toujours plus intéressants que cette horloge parlante répétant en permanence ce qu'elle entend au petit matin à la radio. J'activai des fins fonds de mon esprit une petite musique pour me distraire du monde extérieur, pour m'aider à l'oublier.
« Réponds-moi Rob ! », à nouveau les complaintes de cet être charnel si insignifiant faisait s'écrouler des pans entiers de la galerie des glaces dans laquelle je me trouvais. Cette cacophonie obscène faisait frémir les bris de vitraux que j'avais pris tant de soin à élaborer, camouflait ma douce mélodie qui tentait de reprendre le dessus et faisait vibrer mes tympans dans un rythme insoutenable.
Je courais pieds nus dans ce capharnaüm craquelant pour sortir de ce cauchemar. J'étais alors divisé, une partie de moi voulait faire totale abstraction de ces gémissements perçants l'autre voulait lui répondre pour mieux l'ignorer par la suite. Détaler maintenant ou négocier pour mieux disparaître ? Le dilemme me faisait souffrir, des grincements stridents semblables à des voix à la sémantique secrète, et des raclements de rats ravageant les rues s'entrechoquaient au reste de ce vacarme déjà assourdissant.
« Tu ne m'écoutes jamais, j'en ai marre », ce fut la phrase de trop, le testament de ma réflexion. Je crus devenir fou. Je criais,tonitruais, hululais de tout mon être sans qu'elle n'entende quoique ce soit, tapait, bavait, crachait, convulsait sans qu'elle n'aperçoive un quelconque signe de ma présence. Mon corps était piégé dans l'antre d'une myriade de créatures malfaisantes, impures. Mon esprit était coincé dans ma cervelle mûre bouillonnante et dégoulinante d'une liqueur malsaine. Je m'en serais rendu ivre pour échapper à de tels déboires abscons , me serais imbibé d'une dose mortelle de chloroforme pour m'abscondre à pareille discussion sans fond ni forme. Ma galerie disparaissait pour laisser place à des odeurs vésicales et excrémentielles, un vide où mes sens étaient malheureusement encore en activité. Néanmoins ma vue s'était obscurcie ne laissant plus rien autour de moi tandis que mes autres facultés s'affolaient à mesure qu'elles se débattaient. Elles voulaient s'extirper de mon âme et m'abandonner. Personne ne devrait subir une telle souffrance ! Soudain tout s'intensifiait et je croyais sentir du sang sortir de mes entrailles puis par tous les orifices. Dans ce désordre métallique je commençais à entrapercevoir une porte. Je crus à mon absolution, une bénédiction concoctée par quelque onguent imaginaire tout droit sorti de mon inconscient. Je me précipitai vers elle. Elle était olympienne d'où j'étais, luisante d'une aurore dorée des plus éclatantes. Cette course à la montre me semblait interminable mais mon regard restait figé sur elle. Finalement je me retrouvai nez à nez avec de minuscules fenêtres barrées crachant toujours ces mêmes mots sans aucune signification logique tels un seul et unique souffle putride sur mon piètre visage. Je ne pouvais plus reculer, ce fut le point de non-retour... Des hordes de petits êtres pullulaient derrière moi, je sentais leur haine, leur ignorance profonde m'envahir. Je pris alors la décision la plus concise : faire sauter les gonds de cette ignominie, de ce passage vers le domaine impie. A l'instant où toutes mes forces se concentraient dans mes modestes petites mains je pus les admirer s'engluer et s'accrocher à cet amas de ferraille diabolique. Je fermai alors les yeux comme pour bêtement ignorer la douleur, comme pour dire adieu à cette misérable vie, cette torture sans égal.
Je ne percevais plus rien... J'étais heureux, dans le sens où j'avais peut-être atteint cette béatitude tant convoitée par le commun des mortels. Un cocon plus sûr que ma tanière habituelle. Malheureusement celui-ci était encore bien plus éphémère et ne résista guère aux saillies de ce monstre aux courbes si parfaites. Après un très court instant de profonde concentration je sus qu'il était trop tard. Mes bas instincts me dictaient maintenant ce que je devais faire et dans quelles proportions. Je dus sortir de ma belle intimité pour la partager à mon plus grand dam. J'ouvris alors les yeux. Tout avait disparu et rien n'avait débarqué dans mon champ de vision. Plus de porte, plus de vestiges de ma parfois trop débordante imagination mais un nouveau genre de néant créatif. La bébête immonde, déesse de mes vices, lieu de culte de mes pulsions se présentait devant moi, enfin pour elle tant pis pour moi.
« - Mais merde à la fin je déteste quand tu fais ton regard vide ! Pourquoi je suis avec toi putain je me le demande...
-Hein quoi ?
Tu es insupportable je te parle des manifs qu'il y a un peu partout en ce moment j'aimerais qu'on y aille mais t'as sûrement rien capté depuis la lune...
J'y serais sûrement plus tranquille ouais... Bredouillais-je sans gêne et sans intérêt pour cette présente conversation. J'étais plus enclin à observer les alentours de ce bar que je connaissais par cœur et de temps à autre ce balcon si magnifiquement bedonnant de chair.
Qu'est-ce que t'as dit !?
Oh rien... Je disais c'est cool l'astronomie... Je scrutais alors de plus près ces deux astres rayonnants depuis mon petit satellite. Ça m'occupait au moins.
Ouais ouais mais alors t'es d'accord on ira ?
Ais-je une quelconque échappatoire, je ne me fais pas d'illusions... Tu devrais en faire autant.
C'est à cause des mecs comme toi que rien ne bouge !
T'es bien contente de coucher avec un mollusque comme moi pourtant. Elle couvrit ces précieuses pierres à la couleur indescriptible de ses mains sveltes et si soignées. Toujours six serveuses, toujours les mêmes qui survivaient, saluaient les autres sempiternels soiffards qui les sifflaient non sans scélératesse.
Tu es mignon, du moins pour moi tu l'es. Tu es intelligent et sage tout le monde le sait tout le monde le voit c'est évident. Tu es gentil, compatissant quand tu t'en sens le courage. Pourquoi tu agis comme ça avec moi ? Tu ne m'aimes pas ? Ça fait un moment qu'on est ensemble, si tu veux on peut tourner la page mais ce serait dommage... Cracha la vipère aux glandes lacrymales humides, gonflées sortant de leurs orbites tandis que je rêvais que d'autres ne le soient encore davantage. Je savais que ça n'allait pas tarder, que je ne pouvais plus profiter très longtemps d'un bel emballage vide. Tiens, la rousse quittait plus tôt aujourd'hui, elle se cassait peut-être... C'est con je la trouvais mignonne et un minimum intéressante. Peut-être que le gueulard allait travailler deux fois plus pour deux fois moins? Enfin je m'en foutais. Bon fallait trouver une phrase bateau, jouer avec les mots ça a toujours été mon fort. Je n'aurais jamais réussi à garder aussi longtemps une telle hyène entre mes griffes de béotien pervers et manipulateur sans un peu de jugeote et un certain simulacre d'intérêt pour sa petite personne. Son corps somptueux était pour moi un bien précieux. Il fallait tout de même entretenir sa confiance en elle pour qu'elle en fasse autant de son côté. Les maux de l'esprit affecteraient son comportement et nuiraient à sa belle anatomie...
Sache que je n'aurais jamais accepté d'être avec toi si je n'éprouvais rien à ton égard (Un profond désir primaire). Tu as une personnalité extraordinaire (Une friandise goûtue à l'extérieur, un déchet et un désert de raison à l'intérieur), tu es la plus belle fille qui n'ait jamais eu un quelconque intérêt pour moi (ça c'est la seule vérité que je ne lui ai jamais dite).
A cet instant je crus courir à ma perte, cette scène était effroyable, je fus arraché à mon exquise et divine léthargie, brûlais de peur comme si je venais de commettre le fameux péché mortel : Ses lèvres pulpeuses esquissaient des courbes que je ne souhaitais jamais voir de mon vivant, ou même du plus profond de ma douce et future tombe. Cet excès de « sentiments » je n'en voulais pas, je sentais ma cage thoracique exploser comme si les griffes de cette harpie tentaient d'y extirper mon cœur seul, sale et froid pour en faire son docile petit animal. Je voyais un torrent, un ouragan de tendresse se diriger droit vers moi, deux phares brillants me fixaient depuis les rives de ces flots incessants de nuisible insouciance et de gaieté. Tout d'abord furtivement, elle se mit à chasser, à ramper vers moi... J'étais tellement tétanisé que je ne bougeai aucun muscle, ne prononçai aucun mot, un silence si trompeur et si pesant de toute sa lâcheté... Puis, chaque millième de seconde, elle accéléra tel un guépard avide d'émotions fortes, une locomotive à la bouche crachotant une fétide et pourtant si attirante fumée. Ce fut le dernier signal, une information que mon si vif cerveau ignora. Sa ventouse bigorna la mienne, sa tentacule tel un bélier défonça ma maigre défense d'ivoire, son jus acescent fit frire la paroi caverneuse de mon palais, la basse cour de ma glotte fragile et impotente. Une bataille musclée venait de commencer, une parmi tant d'autres dans une guerre exposant avec merveille la mollesse d'un belligérant anéanti, muselé, une laisse autour du cou, et les caresses d'une tigresse piégeant alors
en son lit le loup écervelé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Ven 3 Fév - 23:48

J'adore absolument celui-là! Ca déborde de cynisme sans trop en faire, allégé juste comme il faut par les petites touches d'humour ça et là... Vraiment, j'ai trouvé ça absolument fantastique
Un seul point noir: refais la mise en forme du dialogue. En l'état, c'est hyper confus et ça plombe la lecture, ce qui est honteux compte tenu de la qualité générale de l'ensemble
Par contre, maintenant va falloir m'en fournir plus des texte comme ça :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merluche 2.0
Bleue-bite
avatar

Messages : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 20
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Jeu 9 Mar - 18:11

Alors je sais ça fait un mois d'absence et je n'ai rien branlé. Je me fixe dès aujourd'hui un rythme de 500 mots par jour. Je vous donne ce petit texte qui, j'espère en précédera beaucoup d'autres.
Pour moi il n'est pas terrible, beaucoup moins lyrique. Mais bon, donnez moi vos avis et je peaufinerai tout ça ;3 :

"Réveille-toi putain... putain... tain... tain..." Entendis-je tel un écho, un grésillement insupportable et féminin. Je gardais les yeux fermés mais fixés sur ces bribes de souvenir qui remontaient des siècles de remontrance, d'ennui profond. Est-ce que rien n'avait changé pour moi après tout ce temps? On peut dire que pour beaucoup de choses si, mais en réfléchissant pas tant que ça... Si c'était le cas je ne me parlerais pas tout seul la tête embrumée par un bon vieux verre de Chartreuse... Elle aussi n'a pas changé. Je sentais son odeur âcre et poivrée toujours mieux m'envahir, elle était si familière, si quotidienne, si douce...
"Nat t'es fatiguant... T'es qu'une grosse loque... Regarde toi! Allez lève toi!"
J'entrouvris un œil, le ridicule petit néon derrière elle arrivait à me brûler la rétine tandis qu'il passait plus de temps à clignoter qu'à nous éclairer. Je la voyais comme une ombre qui aurait pu être menaçante si je ne connaissais pas la chieuse qui en était à l'origine. Le petit néon lui faisait office d'auréole... Un ange venait me secourir... Tout du moins en avait-elle le corps. Et cette odeur... Raah! Je devenais fou... La chartreuse m'avait déserté! Je ne voulais pas humer son si agréable parfum... Une odeur unique... M'enfin bref je n'allais pas me laisser dépérir (si seulement je le pouvais). Je rouvris cette délicieuse bouteille devant cette créature, feignant de ne pas la voir. Elle n'existait pas. "Le bouchon est bloqué"... Son regard s'intensifiait... Elle n'existait pas. "Bordel ça ne veut pas..." Ses mains s'avançaient... Elle n'existait pas. "Ça vient, doucement mais sûrement..." Elle m'arracha le seul moyen que j'avais de noyer ma torpeur.
"Ça suffit! Boire ne te sauvera pas!
-Toi non plus...
-Je t'ai entendu hein! On a du pain sur la planche! Il y a un vaisseau entier qui suit toujours les ordres d'un soiffard et qui t'attend!"
Je levai la tête avec beaucoup de difficulté, comme happé par un crochet qui me prenait par le menton. C'était sa main droite, l'autre ayant posé la bouteille suffisamment loin de moi pour qu'elle soit hors de portée et pour que je puisse la contempler, la regretter. Insupportable. Je tenais toujours un seul œil ouvert par flemme, l'autre la contemplait avec toujours plus de minutie, malgré moi. L'alcool aidant je crus sentir mon cœur battre plus rapidement. Sûrement un tour de passe-passe concocté par mon esprit tordu. C'était impossible de toute manière. Quitte à être à moitié fou, la « bonne » moitié se devait de reconnaître la première. Je savais que picoler dans ce bouge ne m'apporterait rien de bon, même juste picoler. Mais c'est l'autre qui en décida, pas moi. Je sais qu'il est là je ne le nie plus, ça ne sert à rien. Je fais souvent n'importe quoi et je le sais. Je m'en fous.
« Tu vas te décider oui ?
-Nan mademoiselle. Vous êtes fort aimable mais j'ai beaucoup à faire ici. »
J'ouvris enfin les deux yeux lorsque derrière elle arrivèrent deux Ebuccurènes absolument ravissantes. Leurs cheveux de lianes tombaient le long de leurs courbes bien trop humaines. Elle s'assirent à ma droite, derrière ma commère. Je me perdis dans cette ambiance formidable malgré son regard désabusé. Un guitariste parfaitement banal, donc humain, accompagné de deux chanteuses (chanteurs ? Je ne sais même pas si ils ou elles ont un sexe) Xarms jouait une mélodie qui m'était inédite, emprunte de sonorités médiévales. Leur long cou ressortait de leur épaisse fourrure semblable à une barbe très mal taillée, hirsute. De leur corps respirant la virilité absolue ressortait un florilège de voix suraiguës mais étrangement agréables. Il n'y avait peut-être pas que de la chartreuse dans mon verre.
« Si picoler est une activité profitable je veux bien être d'accord...
-Profit, tu n'as que ce mot à la bouche. Tu sais que je déteste ça. Allez assieds-toi et profite un peu.
-Je ne resterai pas plus d'une minute dans ce taudis.
A cet instant un long cri strident retentit d'un des murs en ferraille derrière moi, dans la remise sûrement... ou dans une chambre... M'enfin l'un ou l'autre ça revenait au même on était plus à ça près. Ça montait d'une octave à l'autre assez prodigieusement, pas de doute c'était un homme.
« Nan mais je rêve !
- Allez mademoiselle la sainte-nitouche, reste. Je ne bougerai pas davantage et tu sais que personne ne s'en ira sans moi.
- Le temps que tu décuves un peu pourquoi pas... Je dois avouer que là tu marques un point. Mais c'est toujours la même excuse que tu me recraches au visage.
- Tu ne voyagerais pas avec moi si je ne faisais pas preuve d'un minimum de courtoisie. Jamais je ne te ferai une chose pareille.
Un homme sortit d'où venait la « complainte » de tout à l'heure. J'avais raison c'était bel et bien un homme tout ce qu'il y a de plus humain des marques de cravache dans le bas du cou. En faisant plus attention malgré ma vue troublée je vis bon nombre de suçons...Beaucoup moins humains cette fois-ci. Analyn se retourna vers lui lorsqu'elle vit que j'avais détourné mon attention depuis déjà quelques secondes sur ce bel âtre empli de vices qui ne m'étaient pas inconnus. Un énorme bruit vint m'interrompre, mon imagination dut s'arrêter pile au moment où mon regard se perdit plus bas. Cette si adorable et non moins têtue femme venait de frapper la table de toutes ses forces, n'attirant l'attention que très brièvement sur elle. Tout le monde se retourna, même l'alambic de la barmaid. La seconde d'après tout le monde n'en eut rien à foutre et retourna à ses bonnes vieilles occupations de beuverie, de débauche et de jeu de l'oie. Parce que oui, le jeu de l'oie est le plus prisé chez nos amis non-humains.
« Sans déconner, comment tu fais pour passer tes soirées en solitaire là-dedans ? me dit-elle comme ayant un peu renoncé à vouloir me raisonner.
- Et bien je le faisais déjà sur Terre quand je n'étais qu'un jeune bon à rien. Bien sûr le contexte a bien changé et c'était beaucoup moins intéressant.
- T'es toujours un bon à rien.
- Tu trouves toujours moyen de me rabaisser hein ?
- Toujours, enfin s'il y a encore quelque chose à rabaisser.
Je lui fis un petit sourire comme pour lui montrer qu'au fond son sarcasme devait se révéler plutôt vrai. Un sourire plein de moquerie, indifférent quant à ma condition. Je savais qu'elle détestait ça. Elle a toujours voulu faire de moi un homme meilleur, ce genre de connerie dont je n'ai jamais compris l'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saad
Tyran
avatar

Messages : 575
Réputation : 22
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : J'aurais bien une idée mais ça va pas te plaire.

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Jeu 9 Mar - 19:02

Le premier texte est assez sympa, il se lit assez bien malgré la profusion de figures de styles et de synonymes. Je te suggère cependant de revoir son rythme, je le trouve un peu trop brusque et brut de décoffrage.
Quant au second... L'univers a l'air franchement très sympa, très attrayant. J'ai eu un peu de mal sur la première lecture, mais la deuxième m'a convaincu. Continue comme ça, il y a des problèmes mais je ne saurais pas mettre le doigt dessus, donc je vais juste t'encourager, et attendre la suite.

Par contre je vais te demander de tout regrouper sur un même topic avec un nom clair, que celui-ci ne devienne pas un fourre-tout.

Bon courage pour la suite, mon gars.

_________________

- Merci à Loleyke pour cette signature qui déchire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merluche 2.0
Bleue-bite
avatar

Messages : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 20
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   Jeu 9 Mar - 19:12

Oui pour le premier texte je sais que ça fait un peu lourd ^^. C'est ça que t'entends par brut de décoffrage?
Je pense qu'il faudrait que je me penche davantage sur le lore avant l'histoire, c'est ce que j'ai fait au début ^^.
Hum je le trouve presque trop simple le deuxième. Justement j'aimerais trouver un juste milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aidez-moi à améliorer mon style :3! (Textes en tous genres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour améliorer mon style de colo
» Disgaea Anime
» ~ Lisou ~
» améliorer le dessin "Chat (graphite) " (Terminé)
» [ROM ROM 2.2] MIUI ROM for Desire (versions 0.9.17 et 0.9.20, iOS style)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Nemesis :: Le coin des artistes :: Arts littéraires :: Poèmes, textes et nouvelles.-
Sauter vers: