Projet-Nemesis
Salutations, bienvenue sur le Projet Nemesis !
Qu'est-ce que c'est ? Un forum dédié à partager nos talents et compétences dans tous les arts possibles et imaginables ! Quoi que vous fassiez, on sera heureux de le voir et d'y répondre, et de vous aider à vous améliorer.

Si vous voulez vous inscrire, n'hésitez-pas, un admin vous fera le topo de la marche à suivre par MP dès que vous nous aurez rejoint.

Si vous êtes déjà inscrit, alors connectez vous ! Heureux de te revoir, camarade.

Bonne visite sur le forum et pas (trop) de bêtises !

Projet-Nemesis

The Nemesis Project wants YOU !
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Nouveautés
02/10/2016 ~> Apparition de nouveaux smileys, attrapez les tous !
666/10/2016 ~> It's Halloween time !
24/01/2017 ~> La Radio-Nemesis est retapée et remise à neuf !

Partagez | 
 

 De Fer - Partie II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: De Fer - Partie II   Dim 22 Jan - 12:01

Bon, c'était un peu serré cette semaine, mais je livre quand même le chapitre convenu!
Celui-ci s'est avéré plus court, et plus informatif que le précédent. C'est farci de dialogues, j'espère que ce ne sera pas trop lourd. Le troisième chapitre devrait bénéficier d'un peu plus de matière, et se rapprocher un peu plus du style du premier, on verra ça la semaine prochaine


Chapitre II :

Il était largement en retard lorsqu’il se réveilla. D’ordinaire, ses fréquentes insomnies lui tenaient lieu de réveil, et il s’agissait de la première nuit complète qu’il parvenait à avoir depuis quelques semaines. Il se leva sans conviction et partit prendre une douche, à nouveau mû par un contrôle inconscient, une routine de conditionnement involontairement enclenchée. Ce n’est qu’en préparant son petit déjeuner –une bière forte et deux cachet de Ritaline- qu’il reprit pleinement ses esprits, et que s’imposa à lui la vision de l’inconnue de la veille. Il grimaça en avalant ses pilules avec une gorgée de bière bon marché, boisson qu’il détestait pleinement. Cependant, une quantité modérée d’alcool s’avérait efficace pour le réveiller dès le matin, et catalysait plus ou moins l’effet des psychostimulants qu’il prenait en début de semaine. L’expérience qu’elle avait mentionnée l’interpellait également et, loin de connaître tous les enseignants du campus, il cherchait en vain dans quel domaine pouvait officier Cromwell. Il sortit de son portefeuille le numéro de téléphone qu’elle lui avait donné. Bien qu’elle lui ait semblé réciter une réclame artificielle et peu inspirée, il avait lu, ou du moins c’est ainsi qu’il s’en souvenait, une conviction profonde dans ses yeux pourtant dénués de pitié. S’il avait pour l’instant peu de considérations pour l’hypothétique offre du « docteur », il était toutefois intrigué par son émissaire. Elle avait été chargée de ramasser un intouchable dans un bar, mais l’avait fait sans l’excès d’empathie larmoyante qui caractérise d’ordinaire les âmes humanitaires. Elle ne serait pas la première à croire à ses propres mensonges, mais il désirait tout de même savoir de quoi retournait son offre.

Ils convinrent de se retrouver sur le campus le matin même. Comme pour prolonger ses interrogations, elle n’avait pas mentionné le bâtiment où ils rencontreraient Cromwell, se contentant de lui donner rendez-vous sur le pont qui menait au campus. Il arriva dix minutes en avance, et la trouva déjà en train d’attendre
« Pas de mojito cette fois-ci ?
-J’ai l’air d’un minibar ? Allez, viens, le docteur t’attend.
-Il n’a pas de cours à donner entre deux expériences révolutionnaires?
-J’admire ta mauvaise foi : sans moi tu ne serais même pas venu sur le campus aujourd’hui, je me trompe ?
-Probablement pas. Tu peux au moins me dire où on va ?
-En neurologie. Après on pourra retourner au bar si t’es sage. »

Outre la lobotomie partielle, peu d’interventions neurologiques concrètes détenaient le potentiel de solutionner ses problèmes, et c’est avec incrédulité qu’il passa le seuil du bâtiment. Elle le guida à travers quelques couloirs, puis le mena à l’un des laboratoires situés au sous-sol. Ils débouchèrent dans une salle de travaux pratiques somme toute très commune, et même plus éclairée que la moyenne de celles qu’il avait connues. Il se retrouva finalement face au docteur Cromwell. Ce dernier le salua avec la candeur artificielle qui caractérisait les membres du corps médical.
« Bonjour, et merci d’avoir pris le temps de vous entretenir avec moi. L’objet de cette expérience pourrait être décisif dans les soins neurologiques, et grâce à votre concours, nous serons en mesure de…
-Avant toute chose, docteur, et si vous me laissiez voir le diaporama informatif que vous avez inévitablement préparé ?
-Et bien… A vrai dire, les choses n’ont actuellement pas une tournure très officielle, voire même pas du tout.
-Vous avez finalement réussi à m’intriguer. Devant quelle recherche bâtarde pourrait bien reculer la direction du campus ?
-Hum… Etes-vous familier avec la notion de transhumanisme, monsieur… Monsieur… ?
-Damien. Et quoi que je réponde, vous allez de toute façon me la réexpliquer.
-Bien, Damien. La robotisation de la plupart des prothèses produites dans la dernière décennie commence déjà à rapprocher la médecine de la cybernétique. Cependant, personne n’a encore osé toucher au cerveau, si je puis dire. Enfin, j’entends remplacer tout ou partie de ce dernier par un processeur informatique. Pourtant, les débouchés pourraient s’avérer phénoménaux, ne serait-ce que dans le traitement des lésions, et…
-Excusez l’interruption, mais j’ai un peu de mal à comprendre pourquoi vous êtes allé chercher des volontaires dans le premier bar du coin. Vous avez des hôpitaux plein d’anévrismes, non ?
-C’est… Un peu plus complexe que cela. Tout d’abord, ces patients, pourvus qu’ils soient encore en mesure de donner leur accord, sont plus difficile à opérer… « Clandestinement », dirons-nous. Et puis, il faut également prendre en compte la variable émotionnelle.
-C’est-à-dire ?
-Nous savons comment les informations se transmettent d’un neurone à l’autre, et comment ce système permet la mémorisation, la perception, la parole, la réflexion,… Cependant, la source des affects n’est pas encore clairement établie, et un tel remplacement, tout en émulant ou améliorant les mécanismes susnommés, pourrait supprimer définitivement les émotions d’un patient. J’ai donc pensé qu’en recherchant des profils de gens sans attaches, je serais en mesure de trouver certains volontaires, malgré cet obstacle
-Donc vous avez été ramasser des piliers de comptoir. Plutôt efficace comme raisonnement.
-A vrai dire, il s’agissait d’une idée de mon assistante, Eve. C’est elle qui s’est chargée du recrutement
-Et qui m’a amenée ici » Il jeta un coup d’œil derrière lui, pour constater que sa guide s’était éclipsée pendant son interaction avec le professeur.

« Supposons que je sois assez saoul pour donner mon accord. Comment ça va se passer ?
-En raison du caractère « discret » de cette activité, nos fonds seront limités. Je ne pourrai donc vous offrir la compensation conséquente que vous comptez me demander. J’ai en revanche rassemblé assez de matériel pour pouvoir effectuer l’opération. Plus précisément, il s’agira d’extraire votre cerveau, et d’y substituer un système informatique dernier cri élaboré par un de mes collaborateurs. Toutes les interfaces, notamment au niveau de la moelle épinière, sont pourvues des mêmes neurotransmetteurs qui régissent d’ordinaire votre matière grise : l’ordinateur qui vous tiendra lieu d’encéphale sera parfaitement intégré à votre organisme. En termes de performance, vous serez bien plus efficace qu’à l’heure actuelle. Nous avons prévu d’éliminer les restrictions habituellement subies par les intelligences artificielles en préprogrammant le système selon votre activité cérébrale présente : vos capacités d’analyse seront conservées, au même titre que vos souvenirs.
-Et en étant un poil plus pragmatique, quelles sont les chances que votre boîte magique foire un branchement ?
-…En théorie, une fois l’opération terminée, votre cerveau sera aussi solide que son homologue biologique, sinon plus. Cependant, l’intervention elle-même sera délicate, et rien ne garantit tout à fait que votre corps reparte convenablement. D’après les tests préliminaires, les chances sont de l’ordre de soixante pour quarante, en votre défaveur.
-Comment se portent vos souris-USB préliminaires ?
-Fort bien. Cependant, leur nouvel esprit est bien plus basique que le précédent, pour des questions pratiques. Elles sont catatoniques, mais leurs fonctions vitales se maintiennent. Dans votre cas, bien plus d’attention a évidemment été accordée à votre organe de substitution, et vous bénéficierez d’un véritable fleuron de la technologie.
-Vous me donneriez presque envie. Presque. Il va falloir que mon archaïque cerveau biologique prenne son temps pour formuler une décision. Je saurai vous recontacter et je trouverai la sortie. »  A demi sonné par l’énormité de ce qu’il venait d’entendre, il fit volte-face et se dirigea vers la sortie. Il s’arrêta lorsqu’un éclair de lucidité lui traversa l’esprit, et se retourna  à nouveau :

« Une dernière question doc.
-Je vous écoute
-Votre mère, votre femme ou votre fille ?
-…Je… » Une lueur sombre traversa les yeux du professeur, comme si l’abrupte question les avait transpercés de part en part, laissant filtre la lumière à travers eux.
« Ma femme. Inopérable, évidemment. Comment…
-Je vous rappellerai, docteur » Il était coutumier de cette forme de perspicacité brutale. Cependant, la gravité de ce qu’il avait cette fois-ci deviné, et la détresse sur le visage du docteur lui firent reconsidérer sa question, ou du moins sa formulation. Eve l’attendait à la sortie du bâtiment. Son visage à elle était empreint d’une curiosité sincère, vaguement teintée d’appréhension.
« A ton avis ? » Répondit-il à ses yeux interrogateurs, qui se substituaient à toute question.
« Tu dois y réfléchir ?
-Je dois y réfléchir. J’ai déjà trop vu ce campus et il va me falloir un verre.
-Ça marche. Cette fois-ci tu paies.
-Qu’est-ce qui te suggère que ta présence est requise ?
-Qu’est-ce qui te suggère que t’as le choix ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tech-chirac
4Chan's Lone Digger
4Chan's Lone Digger
avatar

Messages : 256
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 20
Localisation : Lorraine, après ça dépend.

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Dim 22 Jan - 12:30

Alors... Ca se lit plus facilement que le premier épisode en raison des tournures de phrases un brin moins alambiquées que la fois dernière, mais du coup j'ai l'impression qu'on perd un peu en ambiance. Il y a aussi le caractère d'Eve à travers les dialogues, je saurai pas dire quoi mais quelque chose à changé, il se rapproche de celui du protagoniste. Bon c'est juste des détails, dans l'ensemble ça reste sympa!
Mais sinon t'as piqué ma curiosité, j'ai hate de voir la suite :p
(biere - ritaline au p'tit dej... meme moi j'aurai pas tenté)

_________________
Tech-Chirac, chercheur d'or sur Internet, modérateur bisounours, taré en puissance et amateur de licornes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tech-chirac.deviantart.com/
Saad
Tyran
avatar

Messages : 575
Réputation : 22
Date d'inscription : 27/06/2016
Localisation : J'aurais bien une idée mais ça va pas te plaire.

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Dim 22 Jan - 17:55

Beau boulot mon gars, j'aime beaucoup les personnages. Il ne sont pas trop développés mais suffisamment pour créer une attache émotionnelle et se les représenter assez précisément.
Très hâte de voir la suite !

_________________

- Merci à Loleyke pour cette signature qui déchire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justbazz
Vétéran de la Première Heure
Vétéran de la Première Heure
avatar

Messages : 197
Réputation : 9
Date d'inscription : 01/07/2016
Localisation : La Terre...Je crois...

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Sam 28 Jan - 21:12

Retirer son cerveau pour en mettre un artificiel, waw je l'ai pas vu venir !
Avec une information pareille, évidemment que je veux savoir la suite.

_________________
Merci Loleyke, fournisseur officiel de signature~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ossip
Investi
avatar

Messages : 71
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 15
Localisation : Chez ta génitrice.

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Lun 1 Mai - 12:23

J'aime beaucoup le personnage principal, qui même perspicacité et ironie bien formulé et bien placé. Pour ce qui est de l'écriture, c'est toujours aussi propre malgré quelques petites lourdeurs dans les descriptions. Sinon l'intrigue commence à se ficeler et ça devient très intéressant.

_________________
http://imgur.com/a/Eu3Ew
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Lun 1 Mai - 20:37

C'est marrant que tu parles de description dans le chapitre qui en contient paradoxalement le moins ^^
T'as un exemple de lourdeur en particulier, que je corrige ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ossip
Investi
avatar

Messages : 71
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 15
Localisation : Chez ta génitrice.

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Mer 3 Mai - 17:32

Je sais pas trop. J'arrive pas a trouver d'exemple concret c'est un impression que j'ai dans ton style. De Camus je crois que tu a aussi le côté un peu lourd, un peu assomant de "La Peste" mais c'est sûrement voulu pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty
Membre fort
avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 81
Localisation : Flagstaff, Arizona

MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   Mer 3 Mai - 19:59

Pour l'instant, oui ^^
Comme l'avait noté Saad dans le premier chapitre, le ton volontairement pesant reflète l'état d'esprit du personnage
L'enjeu, c'est ensuite de réussir à faire évoluer le style en même temps que lui par la suite, et j'estime avoir pas mal réussi ce côté là! J'attends ton avis sur la suite du coup :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Fer - Partie II   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Fer - Partie II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» harry potter-and the deathly hallows première partie
» FIN DE PARTIE de Samuel Beckett
» un particulier vends une partie de sa collection militaria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Nemesis :: Le coin des artistes :: Arts littéraires :: Poèmes, textes et nouvelles.-
Sauter vers: