Projet-Nemesis
Salutations, bienvenue sur le Projet Nemesis !
Qu'est-ce que c'est ? Un forum dédié à partager nos talents et compétences dans tous les arts possibles et imaginables ! Quoi que vous fassiez, on sera heureux de le voir et d'y répondre, et de vous aider à vous améliorer.

Si vous voulez vous inscrire, n'hésitez-pas, un admin vous fera le topo de la marche à suivre par MP dès que vous nous aurez rejoint.

Si vous êtes déjà inscrit, alors connectez vous ! Heureux de te revoir, camarade.

Bonne visite sur le forum et pas (trop) de bêtises !

Projet-Nemesis

The Nemesis Project wants YOU !
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Nouveautés
02/10/2016 ~> Apparition de nouveaux smileys, attrapez les tous !
666/10/2016 ~> It's Halloween time !
24/01/2017 ~> La Radio-Nemesis est retapée et remise à neuf !

Partagez | 
 

 Ursidé et trucidé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terrafox
Initié


Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 16
Localisation : Eure-et-loire

MessageSujet: Ursidé et trucidé   Jeu 20 Oct - 14:13

Ursidé et trucidé



C'était un 21 décembre, et la neige tombait du ciel en rafale...

Un homme se retrouva seul dans une rue sombre et lugubre. Cet homme était sinistre, il était vêtu d'un ensemble noir: longue veste en cuir, pantalon large et bottes en cuir cloutées. En-dessous de sa veste, il portait un pull blanc laiteux qui faisait contraste avec le reste de sa tenue. Ses cheveux étaient longs et d'un gris pâle, et il dissimulait une partie de son visage sous un chapeau noire à large bord.

Autour de lui, dans les arbres, il entendait une dizaine de corbeaux croasser ainsi que les grincements des branches qui tentaient de résister au poids de la neige qui se déposait sur elles. Les lampadaires étaient allumés, et leur éclairage jaune dévoilait un sol recouvert d'une fine couche de neige qui laissait apparaître les traces des personnes qui marchaient dessus. La lune, de sa lumière blanche, projetait au sol les ombres des arbres et des bâtiments alentours. Chacune de ses ombres évoquaient des images monstrueuses et cauchemardesques à l'homme qui s'aventurait dans la rue.

Ce dernier traversa la route pour rejoindre l'autre trottoir, et alors que lui même aurait pu inspiré la crainte à chacune des personnes qu'il aurait pu croiser, un sentiment de peur s'installa en lui. Un frisson glacial lui parcourut l'échine et ses poils se hérissèrent, de légers tremblements traversèrent son corps, et sa jambe refusa de bouger pendant une seconde. Ceci le déséquilibra et le fit tomber au sol. L'homme couina de douleur lorsqu'il heurta le bitume puis jura avant de se remettre en position assise rapidement pour vérifier l'état de son corps et se calmer. Alors qu'il récupérait des idées claires, une ombre massive apparut au-dessus de lui. Il se retourna vivement et hurla à en perdre sa voix.

Devant lui se dressait un ours debout sur ses deux pattes arrières, il était terrorisé et recula en panique en se cachant le visage avec ses mains lorsque la bête avança une de ses pattes vers lui. Terrifié, il attendait la mort... Mais à la place de la douleur, une voix aiguë s'éleva et demanda: "Monsieur ? Vous allez bien ?". En comprenant d'où provenait la voix, il s'esclaffa, se releva par la même occasion et s'excusa: "Oui oui désolé ! J'ai vraiment cru que vous étiez un ours ! Ahah!" Il épousseta sa veste en souriant à la femme déguisée et ouvrit la bouche pour prononçait quelques mots de plaisanteries, mais rien ne sortit de sa bouche à part un très léger cri lorsqu'un couteau s'enfonça dans sa gorge. Ses yeux s'écarquillèrent puis se révulsèrent. La femme, sous son déguisement, eut un sourire sadique et retira sa lame pour laisser retomber par terre le corps de l'homme au. Elle lécha la lame puis s'accroupit à côté. Elle regarda l'homme dans les yeux en vérifiant qu'il soit en corps conscient. Il tourna son regard apeuré vers elle en comprenant qu'il allait mourir puis recracha du sang lorsque la lame se planta à multiples reprises dans son ventre, son torse et sa gorge.

Un fois qu'il fut mort, la meurtrière n'avait pas encore assouvit ses besoins de chair et de sang, elle le découpa donc à plusieurs endroits en appréciant chaque giclée de sang. Une fois son appétit vorace rassasié, elle se leva et abandonna les morceaux de l'homme mutilé derrière elle.

Le cadavre, où du moins ce qu'il en restait, fut retrouvé le lendemain matin. Une immense flaque de sang entourait le corps que la neige avait commencé à recouvrir.

FIN


( PS: Cette histoire a été la première que j'ai écrite il y a déjà un an, je l'ai un peu amélioré mais elle reste moins bien que les autres et avec aucun sens caché derrière. C'est juste gore ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ursidé et trucidé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1355] : Inès de Castro (série Rois et Reines trucidés à travers les siècles)
» Photos d'ursidés : Ours brun - Ursus-arctos - Brown bear - Ours des Pyrénées - Grizzly - Kodiak
» Photos d'ursidés : Ours noir d'Asie - Ours à collier du Tibet - Ursus thibetanus - Asian black bear

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Nemesis :: Le coin des artistes :: Arts littéraires :: Poèmes, textes et nouvelles.-
Sauter vers: